Née à Montréal, 1967

Vit et travaille à Montréal

Travaillant en trois dimensions, Valérie Blass cherche à susciter une tension et un dialogue entre la forme, la matière et la sémantique de l’histoire de l’art. Elle utilise souvent des objets ordinaires et des matériaux industriels en guise d’inspiration et de point de départ pour explorer de façon organique la tension et l’absence dans l’histoire naturelle ou l’histoire de l’art. C’est à travers des silhouettes fracturées ou des débris d’œuvres d’art que Blass imagine et réinvente tout en faisant référence au présent et en empruntant un index visuel depuis divers sources comme des catalogues de chasse ou des magasins à un dollar. Valérie Blass crée un monde en observant les détails du temps et de l’espace qui l’entoure et en détournant les modes d’emploi. Elle utilise astucieusement les formes négatives et la (re)présentation de notre histoire culturelle à travers des objets décoratifs.

Le présent vu par Blass est un endroit curieux, où des objets stoïquement dressés et cimentés au sol se transforment en sentinelles côtoyant des guerriers fatigués, des princesses et autres personnages. Les références culturelles et les matériaux employés servent à la fois de muses et de points de comparaison. Blass s’implique entièrement dans sa démarche, puisant dans l’histoire de la sculpture qu’elle chamboule en introduisant une nouvelle version de l’icône ou du sujet concerné. Elle s’est créé un lexique personnel basé sur la dichotomie de la matière—différences et similarités entre les choses, répétition des couleurs et des textures, rapports d’échelle. Ces variations infinies deviennent le paysage d’un univers réel. Son œuvre s’appuie sur les réponses et les réactions d’un public inspiré. Le présent immédiat et le futur proche se trouvent réinventés grâce à des processus inattendus, qui donnent naissance à de merveilleuses icônes hybrides.

Blass détient une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Depuis plus de dix ans, son travail a été présenté dans des expositions solos à Montréal, Québec, Toronto et Calgary. En 2012, Blass reçoit une commande du Public Art Fund de New York  pour un projet au Metrotech Centre, et, en parallèle, elle participe à l’exposition majeure Oh, Canada Contemporary Art from North North Americaau MASS MoCA. Au cours de l’année 2013 elle a fait partie de l’exposition collective Traces of Life (Berlin, Allemagne) aux côtés des œuvres d’artistes tels qu’Abbas Akhavan, Nick Relph et LaToya Ruby Fraser. L’artiste était récemment présentée à la foire Art International Istanbul en parallèle à la Biennale d’Istanbul et dans une exposition de groupe organisée par Geoffrey Farmer à l’Art Gallery of Alberta. L’année 2013 a été l’objet de nombreux projets et s’est achevée par un premier solo new-yorkais sous l’enseigne de Parisian Laundry Projets à The Hole. Des œuvres de Blass se retrouvent dans de nombreuses collections : Musée national des beaux-arts du Canada, Musée des beaux-arts de Montréal, Musée d’art contemporain de Montréal, Musée national des beaux-arts du Québec, Ville de Montréal, Banque Royale du Canada, Banque Nationale, Caisse de dépôt et placement du Québec ainsi que dans maintes collections corporatives et privées à travers le Canada, les États-Unis et l’Europe. Entre autres, l’artiste s’est méritée le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton, des prix au Gala des arts visuels de l’AGAC et le Prix Louis-Comtois de la Ville de Montréal. Elle a deux expositions en solo prévues en 2015 à Artspeak (Vancouver) et Daniel Faria Gallery (Toronto).