Instances

13 sept. - 20 oct. 2018

Ensemble, peut-on « suivre la ligne qui nous mène vers une direction nouvelle, qui nous donne la chance de vivre à nouveau»?1 Je suis ta cadence. Je me rapproche. Je t’accompagne parce que tu m’accompagne aussi. Mon corps s’incline vers le tien, délicatement. Notre rencontre me guide, me serre sur les lignes. Serrer, pas tant pour comprimer, pour créer une empreinte mais plutôt de manière à étreindre avec désir. Je m’explique car je veux que tu saches comment je suis arrivée ici. Je tourne en rond.

 

Suis-je (près de) toi?

Es-tu    (près de) moi?

 

« Ce qui est accessible est déterminé précisément par les directions que nous avons choisies. »2

« Ce qui est accessible (pour moi) est déterminé précisément pas les directions que tu as déjà choisies. »

« Ce qui est accessible (pour toi) est déterminé précisément pas les directions que j’ai déjà choisies. »

 

Tu es cette ligne de désir vert-de-gris, ce chemin en retrait frayé par ceux et celles qui ont eu l’audace de quitter leur trajectoire; quand, peu à peu, les routes familières se sont effacées pour laisser la place à ce rythme plus lent qui nous guide à présent.

 

Nous voilà, toi et moi qui s’esquissent,

un lavis coloré qui s’estompe jusqu’à disparaître complètement.

Nous avons trouvé notre chemin.

– Magdalena Olszanowski


1. Ahmed, Sara. 2006. Queer Phenomenology Orientations, Objects, Others. Durham: Duke University Press. 18.
2. Ahmed, Sara. 2006. Queer Phenomenology Orientations, Objects, Others. Durham: Duke University Press. 55.