The Angle of List

1 - 31 mars 2018

The angle of list (la gîte) définit l'inclinaison transversale d’un navire sur bâbord ou tribord. Un navire est, dans des conditions normales d'exploitation, en position d'équilibre stable et vertical mais une distribution inégale du poids à bord (causée le plus souvent par le chargement ou par une voie d’eau) peut faire gîter le navire de côté. Si l’équilibre n’est pas rétabli, la navire va chavirer et potentiellement couler.

Pour The Angle of List, la première exposition solo de Grier Edmundson à Parisian Laundry, l’artiste continue son questionnement sur les notions de valeur et d’économie. La préoccupation d'Edmundson quant à la montée des mouvements populistes ainsi qu’un sentiment de sursaturation présent dans les médias contemporains constituent le point de départ pour cette nouvelle série de travaux. Alors que ses premières représentations de l’image répétée questionnaient la place de l’objet unique fait à la main à l’heure de l’âge numérique, les nouvelles œuvres élargissent cette discussion initiale. Une investigation des mécanismes du pouvoir dans le climat socio-politique actuel se développe à travers les adaptations des répétitions formelles et de la rhétorique picturale faites par l’artiste, révélant ainsi complicités et réticences.

La phrase enought is enough, imprimée noir sur noir sur du papier peint, devient un mantra quand les mots se dévoilent subtilement au fur et à mesure que l’on se déplace dans l’espace. Les mots agissent comme un motif, perdant leur sens dans la répétition. Ils représentent un point de rupture, le point culminant de frustration, faisant écho à un bateau qui doit être rééquilibré avant de chavirer, un monde qui doit se réajuster lui-même avant de s’effondrer. Une série de panneaux et de toiles sérigraphiés représentent la séquence d’une image identique: la photo d’un arrêt sur image d’une balle tirée sur une orange. Ici nous faisons face au moment juste avant la catastrophe. Quand l’artiste nous présente finalement le dénouement, il apparaît sous la forme de quatre quadrants d’un carré Mondrianesque, un clin d’œil littéral et sournois aux circonstances nécessaires dans lesquelles le désastre est encadré.

The Angle of List est ponctué d’œuvres faisant partie de la Série cadeaux, où deux tableaux identiques ou reflétés sont présents côte à côte. La destiné inévitable de leur séparation subvertie le système de galerie et relie deux parties dans une économie de cadeau à travers un système attentionné et confondant d’amour et de commerce.


Né à Memphis, TN, Grier Edmundson détient un baccalauréat en beaux-arts du Maryland Institute College of Art de Baltimore et une maitrise en beaux-arts du Glasgow School of Art. Son travail a été présenté dans de nombreuses expositions solo notamment à la galerie Kendall Koppe (Glasgow), Fourteen30 Contemporary (Portland), Battat Contemporary (Montréal) et PowerHouse (Memphis). Il a aussi participé à plusieurs expositions de groupe dont L’état du monde, Musée d’art contemporain de Montréal, la Triennale de Montréal en 2011, I’m Not Here: An Exhibition Without Francis Alÿs au De Appel Arts Centre (Amsterdam), et au Glasgow International. Il vit et travaille à Montréal et est actuellement resident à la Fonderie Darling grâce au généreux soutien du Musée des beaux-arts de Montréal.